2005
CYCLO D'OR 2009 :"UN CADEAU POUR STALINE" de Roustem Abdrachev (Kazakhstan)

2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002

CYCLO D'OR 2005(GOLDEN CYCLO Award )

"STORY UNDONE" d'Hassan Yektapanah (Iran)

tous les prix dans la rubrique palmarès

Compétition :

Cambodge : If God sent his angel de K.M. Lo (2005) inédit, première mondiale
Chine :
Two great sheep de Liu Hao (2004) inédit, première nationale
Chine :  Le Monde de Jia Zhang-ke(2004) inédit
Iran : Story undone de Hassan Yektapanah (2004) inédit, première nationale
Israël :
Feu de Camp de Joseph Cedar (2004) inédit
Kazakhstan : Le chasseur de Serik Aprymov (2004) inédit
Philippines :
La fille de la jetée de Mario O 'Hara (2004) inédit
Vietnam : Hanoi : 12 jours et nuits de Bui Dinh Hac (2002) inédit, première nationale
Vietnam : Le temps révolu de Ho Quang Minh (2004) inédit, première nationale 

Hors compétition :
Chine : Debout de Liu Hao (2001)
Chine : Le secret des poignards volants de Zhang Yimou (2004)
Vietnam- France : L'éveil du moine de Lou Ma Ho (cm) (2004) inédit, première mondiale

 Séances spéciales :
Hong Kong : Jiang Hu, entre passion et gloire de Ronny Yu (1993) inédit
Japon : Steamboy de Katsuhiro Otomo (2004)
Japon :
Innocence, Ghost in the shell 2 de Oshii Mamoru (2004)

(détails des films)


 
 Afghanistan : Terre et cendres d'Atiq Rahimi (2004)
Bangladesh
: Dukhai de Morshedul Islam (1997) inédit
Chine : Le protégé de Madame Qing de Liu Bingjian (1999)
Corée :
Oasis de Lee Chang Dong(2002)
Inde : Subarnarekha de Ritwik Ghatak (1962)
Inde : Chroniques indiennes de Buddhadeb  Dasgupta (2003)
Iran : Le silence de Mohsen Makhmalbaf (1998)
Iran : Bemani de Dariush Mehrjui (2002) inédit
IranBashu le petit étranger de Barham Beyzaie (1986)
Israël : Voyage de James à Jerusalem de Ra'anan Alexandrowicz (2003)
Japon :
La femme de Seisaku de Yasuzo Masumura (1965)
Japon :
Nobody knows de Kore-Eda Hirokazu (2004)
Kirghiztan :
Le ciel de notre enfance de Tolomouch Okeev (1967) inédit
Mongolie :
Selon la volonté du ciel de Choymbolyn Jumdaan (1991)
Turquie :
Allons vers le soleil de Yesim Ustaoglu (1999)

 Le regard de l'occidental sur l'Asie :

USA : Kundun de Martin Scorsese (1997)
Italie :
En chantant derrière les paravents d'Ermanno Olmi (2004)

(détails des films)

 

Pee-mak Chaumières de mort (1980) inédit
Le rouet, histoire cruelle des femmes (1983)
Le fils aîné (1984)
Le mûrier (1985)
Les eunuques (1986)
Le chemin qui mène à Ch'onsong
(1990)
L'amour
  (1998) inédit
Arirang (2002)
inédit

(détails des films)

La vache de Dariush Mehrjui (1969) inédit
Le lion de pierre de Masoud Jafari Jozani(1986) inédit
Les locataires de Dariush Mehrjui (1987) inédit
Il était une fois le cinéma
de Mohsen Makhmalbaf (1992) inédit
The River's End de Behrouz Afkhamai (2003) inédit

(détails des films)

  

Chine : Impressions de montagne et d'eau de Te Wei, Hu Jinging, Zhou Kéqin (1981-88)
Chine : Pas un de moins de Zhang Yimou (1999)
Corée : Oseam de Seong Baek-yeop (2003)
Kazakhstan : Kardiogramma de Darejan Omirbaev (1995)
Mongolie
: L'histoire du chameau qui pleure de Byambasurew Davaa (2004)

(détails des films)

 

Compétition :

Chine : Metamorphosis de Ling Fei (2004) inédit
Iran :
Mères de martyr de Mehran  Tamadon (2004) inédit
Iran
: Les ouvriers de joie de Maryam  Khakipour ( 2004) inédit
Israël :
N°17 de David Ofek (2003) inédit
Laos - France :
Retour au village d'un jeune bonze de Ghislaine Graillet (2004) inédit
Liban :
La mémoire volée, retour au musée de Bagdad de Milka Assaf (2004) inédit
Turquie : Les Béritans de Küdret Günes (2004) inédit
Yemen :
Les femmes et la démocratie au Yemen de Khadidja al-Salami (2004) inédit 

Hors compétition :
Cambodge - France :
Ombre et lumière de Véronique Decrop  (1992) inédit
Cambodge - France :
Au pays des sentinelles éternelles de Nara Keo Kosal (2004) inédit
France - Corée : Corps étranger de Sophie Bredier (2004) inédit
Inde
- France : Musafir Ustad Hameed Khan de C. Dupire et P.Y. Perez (2004) inédit
Vietnam-France
: Le silence des rizières de Fleur Albert (2004) inédit

(détails des films)

Le Jury décerne le "Cyclo d'or" à l'un des réalisateurs des neuf films en compétition
  Dariush Mehrjui

est né à Téhéran en 1940. Très jeune, il s'intéresse à la musique, puis à la photographie, à la peinture et surtout au cinéma. Il est diplômé de l'UCLA en Californie où il a fait des études de philosophie. De retour en Iran, il commence une carrière cinématographique ponctuée de films qui reçoivent un accueil favorable de la critique. La vache, son deuxième long métrage est considéré comme un des films marquants de l'histoire du cinéma iranien. Il tourne ensuite plusieurs films dont Monsieur le naif en 1970, Le facteur en 1971, Le cycle en 1974 et Notre école en 1980. Il s'installe alors en France où il réalise en 1983 pour la télévision française Le voyage au pays de Rimbaud. En 1985, de retour en Iran, il tourne Les locataires qui obtient un immense succès populaire puis, Shirak en 1986, Hamoun en 1990, Banou en 1991, Sara en 1992, Pari en 1994, Leila en 1996, Le poirier en 1998, Les contes de kish en 1999, Bemani en 2002 et en 2004 Mam's guest.

Il est le président du jury du 11ème Festival International des Cinémas d'Asie de Vesoul.

  Gönül Dönmez-Colin
est née à Istanbul et a passé sa vie entre le Canada, Hong Kong et la France. Conférencière et critique de cinéma, elle est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Les Femmes, l'Islam et le Cinéma, Cinéma de l'Autre : voyage personnel dans les cinémas du Moyen-Orient et d'Asie Centrale et Cinéma d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient dont elle est l'éditeur. Elle a rédigé le chapitre sur l'Asie Centrale de l'Encyclopédie Routledge du Cinéma d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, traduit en 9 langues et a publié des articles sur le cinéma asiatique dans Le Monde diplomatique, Central Asian Survey, Cinemaya, Asian Cinema, Kinema et le journal national turc Cumhuriyet. Elle est depuis plusieurs années membre du FIPRESCI et a participé à plusieurs jurys de festivals à Montréal, Istanbul et Almaty au Kazakhstan. Elle est conseillère de programmation pour les festivals internationaux de Manheim-Heidelberg en Allemagne, du Kerala en Inde et du festival de films de femmes Flying Broom d'Ankara.
  Anup Singh

est né à Dar-es-Salaam en Tanzanie en 1961. Son enfance et son adolescence sont marquées par une série de traversées entre l'Afrique et l'Inde. Après un diplôme de philosophie et de littérature à l'Université de Bombay, il est admis à l'Institut national indien de cinéma et de télévision dont il sort en 1986 avec un diplôme en réalisation. Son premier court métrage The Gentle Dance, obtint le grand prix au Festival d'Oberhausen en 1988.

The name of a river, son premier long métrage, explore la passion sans retour pour son pays perdu, le cinéma et l'irréparable déchirement d'un réfugié dans l'Inde moderne. Le film participa à de nombreux festivals et obtint le Prix Aravindan en Inde pour le meilleur premier film en 2001 et le Boutre d'argent du meilleur film de fiction au Festival international de Zanzibar en 2002. Anup Singh a enseigné le cinéma dans diverses universités en Angleterre et en Inde. Depuis 3 ans, il vit à Genève où il enseigne à l'Ecole Supérieure des Beaux Arts.

  Sophie Marsaudon

est née en 1956. Elle est diplômée du Centre de Formation des journalistes. Passionnée par l'actualité internationale, elle travaille successivement pour l'Associated Press, la BBC à Londres, et ouvre pour le compte de cette dernière un bureau régional en Afrique de l'Ouest, avant de rejoindre Radio France Internationale en 1993, où elle se tourne rapidement vers l'actualité asiatique. Depuis, elle ne compte plus ses reportages dans la région : Chine (50ème anniversaire de la Fondation de la République Populaire), Taiwan (tremblement de terre en 1999), Mongolie (la vie menacée des éleveurs nomades), Thaïlande (le trafic des pierres précieuses), Cambodge (les anciens Khmers rouges), Afghanistan (la résistance contre les Talibans, 2000), Pakistan (les intégristes après le 11 septembre), le conflit du Cachemire, Sri Lanka (la rebellion tamoule), Inde (Les réfugiés tibétains), etc.

Et ... elle suit le Festival International des Cinémas d'Asie de Vesoul.

   

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Jury NETPAC (Network for the Promotion of Asian Cinema)

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

  Ronald Holloway
est né en 1933 dans l'Illinois. Il obtient une maîtrise à l'Université Loyola de Chicago avant de recevoir la prestigieuse Bourse Rockefellow Fellowship en 1969-70 qui lui permet d'aller à l'Université de Hambourg terminer sa thèse sur les films de Carl Theodor Dreyer, Ingmar Bergman et Robert Bresson. Il est co-fondateur du Chicago Center for Film Study et de la Cinémathèque de Cleveland. Correspondant de Variety, The Hollywood Reporter et Moving Pictures International pour le cinéma, la télévision et les media, il a également écrit des articles sur le théâtre et les questions culturelles pour Financial Times et Herald Tribune. Auteur de six ouvrages sur l'histoire du cinéma et la critique, il a fait des recherches et initié une banque de données sur les réalisateurs des républiques de l'ex URSS. Depuis 1979, il édite la revue KINO sur le cinéma allemand et la critique internationale avec son épouse l'actrice Dorothea Moritz, avec qui il collabora pour quatre documentaires : Film - Made in Germany, Sundance, Klimov, Paradjanov.
  Cho Young-jung

est coréenne. Après avoir enseigné le cinéma dans plusieurs lycées, elle participe en tant qu'auteur à l'émission " Le Paradis du Cinéma " pour la chaine éducative EBS (Education Broadcasting System). Spécialiste de l'histoire du cinéma coréen, elle collabore au Festival international de films de Pusan comme coordinatrice de programmation pour la section  Rétrospective du cinéma coréen depuis 2002.

  Nara Keo Kosal
est né en 1958. Il quitte le Cambodge à l'âge de 8 ans. Il a travaillé comme directeur de la photographie sur de nombreux longs métrages de Manuel Poirier notamment et en Afrique de l'ouest sur tous les films de Fanta Nacro. Il retourne au Cambodge en 2003. Il y accompagne Bertrand Tavernier pour son film Holy Lola et tourne Au pays des sentinelles éternelles.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Jury Langues 'O

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

  Anaïd Donabédian-Démopoulos
est professeur d'arménien et présidente de la commission multimedia de l'INALCO.Egalement agrégée de russe, elle s'intéresse notamment aux mutations sociales et culturelles dans l'espace ex-soviétique, à la frontière entre orient et occident, à la thématique identitaire et diasporique.
  Charles Urjewicz
historien, enseigne dans le cadre du département Russie (Histoire de la Russie et du Caucase) au sein de l'Inalco, anime deux séminaires : l'un sur " Cinéma et histoire "  (maîtrise) et l'autre sur " l'image " (DEA). A constitué la vidéothèque du département Russie, réalisé des montages pédagogiques et publié un certain nombre d'études sur le cinéma soviétique. Membre du Conseil scientifique et Chargé de mission pour le multimédia de l'Inalco.
  Alain Désoulières
maître de conférences en ourdou, et chargé de cours en histoire de l'Inde, département Asie du Sud, Inalco, Paris. Depuis longtemps il a intégré l'analyse de la fiction cinématographique et télévisée indienne et pakistanaise en ourdou dans ses cours de niveau licence, surtout à partir des ouvres de fiction littéraires en ourdou qui les inspirent ; mais il prend également en compte le cinéma hindi et ourdou dans le cadre d'un atelier de recherche européenne, intitulé " Littérature et Cinéma " avec une participation régulière aux conférences européennes d'études modernes d'Asie du Sud (dernière édition à Lund, Suède en juillet dernier des collègues de Leyde, Londres, etc ...).
Le prix Emile Guimet
  Hubert Laot
est né au bout du monde, au pays de Victor Segalen et des korrigans. Auteur-compositeur-interprète, puis comédien, animateur radio ou dessinateur de presse, il découvre rapidement qu'il existe d'autres contrées à l'Est de la Bretagne et s'y aventure. Au fil de ses périples, il participe à la création de plusieurs festivals, d'une radio locale et de nombreux journaux. C'est en 1988 qu'il rejoint l'équipe du futur Grand Louvre et dirige pendant douze ans le service de formation du musée. En 2001, le Ministère de la Culture lui confie la destinée de l'auditorium Guimet, la prestigieuse salle de spectacle du Musée national des arts asiatiques. Il y présente depuis ce jour une programmation entièrement dédiée à l'Asie : concerts de musiques traditionnelles et contemporaines, films, spectacles de danse de théâtre ou de marionnettes, colloques et conférences. Fidèle partenaire du festival des Cinémas d'Asie de Vesoul, il est le concepteur du prix Emile Guimet qui sera décerné pour la seconde fois cette année avec le soutien de la Société des Amis du Musée Guimet.
  Véronique Prost
se définit comme cinéphile et autodidacte de l'image. C'est à la fin des années 80 qu'elle fait ses premiers pas dans le septième art en tant que stagiaire multi-fonctions sur les tournages, puis comme assistante-réalisatrice sur des documentaires et des courts métrages. Mais elle est aussi styliste-costumière et surtout décoratrice sur des longs métrages, téléfilms, pubs et clips vidéos. Elle n'évite pas un court passage par le théâtre en tant que scénographe. puis elle intègre le Musée national des Arts asiatiques-Guimet, récemment rénové, où elle est désormais chargée de la programmation films auprès du directeur de l'auditorium.
  Jean-Claude Chemaouni
est né à Paris en 1948. Après une enfance entre mer et campagne, près du Mont Saint Michel, il rejoint la capitale pour y apprendre les techniques de l'audiovisuel. Mais la route l'appelle et ce sera l'Afrique Centrale, via l'Algérie et le Tchad, le Moyen-Orient, les Etats-Unis et le Canada. De longs séjours émaillés d'expériences professionnelles diverses et enrichissantes. De retour en France, il finit par intégrer le Ministère de la Culture, d'abord technicien audiovisuel aux Galeries Nationales du Grand Palais, puis à l'auditorium du musée Guimet. Dès 2001, il participe à la définition et à la mise en service des équipements de cette salle historique rénovée et y assure désormais le suivi technique de l'ensemble des manifestations.

 Serik Aprymov est né en 1960 à Aksuat au Kazakhstan. Il a étudié la réalisation au VGIK de Moscou. Durant ses études, il réalise deux courts métrages. Avec Aksuat en 1998 et surtout Tri Brata en 2000, Serik Aprymov est connu et reconnu dans les festivals internationaux et par la critique. Son film Le chasseur est en compétition.

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 Milka Assaf a la double nationalité française et libanaise. Après des études de philosophie, elle suit l'IDHEC et différents cours d'art dramatique. Elle est assistant réalisatrice puis chef monteuse pendant de nombreuses années. Depuis 1978, elle réalise des documentaires et des films de fiction. Elle travaille sur un projet de fiction L'ombre du cèdre.
Elle est allée en Irak pour tourner le film La mémoire volée, retour au Musée de Bagdad en compétition dans la section documentaire.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Bui Dinh Hac est né dans la province de Vinh Phuc en 1934.  En 1953, il est assistant réalisateur des plus célèbres réalisateurs vietnamiens. En 1959, il tourne son premier documentaire. De 1960 à 1964, il étudie au célèbre VGIK de Moscou. Il réalise son premier long métrage Nguyen Van Troi en 1966. Il reçoit de nombreuses récompenses internationales. De 1993 à 1996,  il est directeur général du département de cinéma du Vietnam. Son film Hanoi, 12 jours et nuits en compétition a eu un grand succès au Vietnam.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Ezzatollah Entezzami est né à Téhéran en 1924. Il est attiré par le théâtre dès son enfance. Il commence une carrière sur les planches dans les années 40. Il a joué dans plus de 400 pièces au théâtre et à la télévision, lorsqu'il débute sa carrière cinématographique à l'âge de 45 ans avec La vache de Dariush Mehrjui en 1969.
Ezzatollah Entezami est sans aucun doute le meilleur acteur iranien de nos jours. Récompensé par de nombreux prix d'interprétation dans des festivals internationaux, le Ministère de la Culture d'Iran lui attribue le titre de Docteur honoris causa pour sa contribution artistique exceptionnelle. Aujourd'hui, il poursuit sa brillante carrière tout en
assurant la direction du Musée du Cinéma de Téhéran.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Ligaya del Fierro est née aux Philippines. Après des études d'art à Davao, elle poursuit ses études d'abord à New york puis au Conservatoire Libre du Cinéma Français à Paris. Elle a été assistante au montage sur des films documentaires et ingénieur du son. Elle a écrit deux scenarii et en tant que réalisatrice a tourné deux documentaires et un court métrage Lis moi ma lettre présenté au FICA de Vesoul en 2002.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Jérôme Bouyer est né en 1960 à Suresnes. Il est diplômé de l'IDHEC en 1981. Depuis il a écrit des scénarios et réalisé des films de fiction et des films  documentaires. Son film Vivant chez les morts était en compétition au 9ème FICA de Vesoul.
Ils ont fait la traduction française du film philippin La fille de la jetée qu'ils viennent présenter. 

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Ghislaine Graillet est née en 1959 à Dijon. Après des études littéraires, elle s'oriente vers le cinéma. Monteuse sur plusieurs films dont La légende des mille étangs d'Alain Baptizet, elle réalise son premier documentaire en 1987. Fidèle du festival, elle vient cette année en compétition avec son dernier film documentaire Retour au village d'un jeune bonze.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Kudret Gunes est née en Turquie. Après des études de journalisme et d'éducation sociale en Turquie, elle étudie la réalisation et le montage en France. Elle devient une spécialiste de Yilmaz Güney puis écrit des scénarii et réalise à la fois des documentaires et des films de fiction. Elle a reçu à Vesoul en 2004 le prix du jury jeunes pour son film, Leyla Zana, le cri de la voix étouffée.

Son film, Les Béritans est en compétition dans la section documentaire.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Jia Zhang-ke est né en 1970 à Fenyang dans le Shanxi. A 18 ans, il étudie la peinture à Taiyuan. Il écrit un premier roman en 1991. Deux ans plus tard il est admis à la Beijing Film Academy. En 1995, il fonde " the Youth Experimental Film Group ", la première organisation de production indépendante en Chine. Il sort diplômé en 1997 et réalise son premier film Xiao Wu.

Il présente son 4ème long métrage Le monde sélectionné à Venise en 2004.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 Maryam Khakipour est née à Téhéran. Après un bac littéraire, elle suit les cours du conservatoire d'Art dramatique de Téhéran tout en étant actrice puis professeur de théâtre. Elle arrive en France en 1982. Elle est actrice au théâtre et au cinéma. Elle suit des  cours puis enseigne le théâtre et anime des ateliers.

Les ouvriers de joie est son premier film.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Lee Doo-yong est né en 1942 à Séoul. Après des études d'économie, il choisit le cinéma et réalise en 1969 son premier long métrage. Il compte aujourd'hui plus de 60 films à son actif et est considéré comme l'une des grandes figures du cinéma coréen. Ses films ont été récompensés par de nombreux prix internationaux. En 1996, il devient Président de l'Association des Réalisateurs Coréens, puis en 2003 et 2004, Président du comité de sélection de remise des prix du Festival de films de Dae Jong.

Le festival lui rend hommage à travers 8 de ses films dont le dernier inédit Arirang.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Ling Fei est né à Pékin en 1953 dans une famille d'intellectuels. Son père est
cinéaste et sa mère actrice. Pendant la Révolution Culturelle, il est envoyé en usine où il devient ouvrier. En 1988, il est artiste résidant à la Fondation Cartier et présente son travail aux Rencontres Internationales de la photo en Arles ainsi qu'à Pékin et Dusseldorf.
Depuis 1990, il vit et travaille à Paris où il exerce son métier de photographe de presse collaborant à différents journaux. Il présente son film documentaire Metamorphosis en compétition.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Liu Hao est né en 1969 à Shanghai. Il est diplômé de l'Académie du Film de Beijing et a travaillé comme journaliste reporter à Shanghai et Hong Kong. Debout, son premier film a eu une mention spéciale au Festival International du Film de Berlin et a eu un succès critique en Europe.

Two great sheep, en compétition, est son second long métrage.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

K.M. Lo est né en 1962 à Singapour. Il a débuté comme photographe de studio. Il a travaillé pendant 16 ans comme photographe de mode en Asie et a fait de la formation dans de nombreux pays. En 2000, il s'installe au Cambodge et tourne en digital. Il crée le  Camp Film Society, ONG qui a pour but d'aider les jeunes du Tiers Monde en leur donnant assistance et conseil en matière d'audiovisuel et de réalisation. Le film Moto Thief tourné avec un budget de 500 dollars est un modèle unique de production cinématographique à petit budget. Il travaille au développement d'un système qui puisse rapprocher cinéma et vidéo. C'est avec le même budget qu'il a réalisé Si Dieu nous envoyait son ange présenté en compétition.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Hassan Yektapanah est né à Téhéran en 1963. Il a travaillé comme premier assistant sur Le goût de la cerise et Le vent nous emportera d'Abbas Kiarostami, Le miroir de Jafar Panahi et Le Petit homme d'Ebrahim Forouzesh, ainsi que sur plusieurs films de réalisateurs iraniens. Son premier film Djomeh, présenté à Vesoul en 2001, a reçu la caméra d'or à Cannes en 2000. Story undone est son deuxième long métrage.